Conférence Mémoires de guerres déclinées

23/10/2017
Délégation générale de Wallonie-Bruxelles en France, Paris

Les notions de mémoires et d’identités sont intimement liées. Ainsi, les mémoires collectives définissent des groupes et leurs valeurs. Elles rendent légitimes les actions passées, présentes et projetées des groupes. Elles participent surtout à l’institution imaginaire des identités collectives. L’ouvrage Mémoires déclinées s’inscrit dans ces perspectives, en les envisageant d’un triple point de vue. Premièrement, les mémoires en tant que représentations médiatiques, sociologiques ou identitaires. Deuxièmement, les mémoires en tant que moyens d’actions, allant de l’instrumentation politique et juridique à la commémoration et au travail pédagogique. Troisièmement, les mémoires en tant que projections, c’est-à-dire les différentes façons par lesquelles les mémoires collectives peuvent se retrouver projetées dans le débat public, le paysage urbanistique, les combats citoyens d’aujourd’hui et de demain. Parmi les nombreuses mémoires collectives qui s’entrechoquent dans nos sociétés, celles relatives aux deux Guerres mondiales sont particulièrement présentes, notamment dans le cadre des nombreuses commémorations organisées entre 2014 et 2019. Afin de mieux cerner les manifestations de ces mémoires collectives, une soirée de conférence – débat est organisée afin d’étendre les enseignements tirés par les auteurs ayant contribué à l’ouvrage à Paris).

Contact :

Inscriptions obligatoire: Geoffrey.grandjean@ulg.ac.be

Plus d'infos
Version imprimable Page mise à jour le 06/09/2017